Categories
communiqués de presse

L’APF accueille La Tribune du Nipissing-Ouest parmi ses membres

L’Association de la presse francophone (APF) est heureuse d’annoncer l’arrivée du journal La Tribune du Nipissing-Ouest parmi ses membres.

L’hebdomadaire La Tribune/The Tribune est le journal communautaire bilingue qui dessert la communauté de Nipissing Ouest dans le nord de l’Ontario. La Tribune répond à un besoin d’information essentiel pour sa communauté, et ce depuis plus de 50 ans.

« C’est avec grand plaisir que nous accueillons La Tribune parmi nos membres. Cette addition représente un atout pour le collectif de l’APF, qui, en s’agrandissant, devient un reflet plus complet du grand réseau des médias écrits de langue française en situation minoritaire » déclare Francis Sonier, président de l’APF.

« Après plus de 50 ans à desservir la population du Nipissing-Ouest, le journal Tribune est fier de joindre les rangs de l’APF », souligne Suzanne Gammon, directrice du journal. «  Couvrir l’actualité d’une communauté francophone en situation minoritaire comporte son lot de défis et notre adhésion à l’APF nous aidera certainement à les surmonter », ajoute-t-elle.

Avec l’ajout de La Tribune, l’APF compte 23 journaux membres issus de huit (8) provinces et trois (3) territoires du Canada :

Atlantique

Ontario

Ouest et Territoires

Personne-ressource
Linda Lauzon
Directrice générale
Association de la presse francophone
613-241-1017
[email protected]

Categories
communiqués de presse

L’APF et Francopresse en deuil suite au décès de Réjean Paulin

C’est avec grande tristesse que l’Association de la presse francophone (APF) et Francopresse ont appris le décès de Réjean Paulin survenu hier, le dimanche 2 février 2020.

Grand journaliste et observateur de la francophonie au Canada et dans le monde, Réjean Paulin avait signé plus de cent chroniques chez Francopresse depuis 2015.

« Réjean Paulin aimait profondément la francophonie canadienne en situation minoritaire », souligne Andréanne Joly, coordonnatrice de Francopresse. « Éternel optimiste, ses chroniques étaient toujours empreintes d’un attachement réel à ces communautés qui se sont battues pour continuer d’exister et qui font toujours raisonner la langue et les accents de Louis Riel, de Robert Paquette, de Viola Léger. »

En novembre dernier, il évoquait la beauté des français de la francophonie canadienne : « Faut-il toujours parler lexique en poche ? Répondre oui à cette question priverait la langue française de tous ses accents et de ses couleurs locales. Impensable et inconcevable. »

  1. Paulin a vécu en Acadie, au Québec, en Ontario, dans l’Ouest canadien et en France. Il a été journaliste pour Radio-Canada en Saskatchewan et en Atlantique avant de devenir journaliste indépendant sur la Colline du Parlement à Ottawa. Il a aussi été collaborateur à Radio-Canada International, à Radio Vatican et à la Radio suisse romande avant de se consacrer à l’enseignement du journalisme au collège La Cité à Ottawa à partir de 2001.

« Réjean, fier Acadien et fervent défenseur des communautés francophones en situation minoritaire du Canada, a été un pilier de la presse francophone pendant de nombreuses années », déclare Francis Sonier, président de l’Association de la presse francophone, qui chapeaute Francopresse. « Par sa passion pour le métier de journaliste et sa conviction du rôle essentiel de la presse pour protéger notre démocratie, il a laissé sa marque auprès de plusieurs générations de jeunes journalistes qui œuvrent toujours dans notre réseau », ajoute-t-il.L’APF et Francopresse tiennent à présenter leurs sincères condoléances à toute sa famille, à ses proches, à ses collègues ainsi qu’à ses étudiants.


Photo : Réjean Paulin
Crédit photo : Julia Blonda, APF

Pour plus de renseignements:
Linda Lauzon, directrice générale
Association de la presse francophone
(613) 276-6363
[email protected]