Categories
nouvelles

Déclaration du président de l’APF dans le cadre du 1er anniversaire de la Charte de la presse écrite

« Nous célébrons cette semaine le premier anniversaire de la Charte de la presse écrite de langue française en situation minoritaire au Canada. L’occasion est tout indiquée pour rappeler l’importance de l’accès à des informations régionales de qualité.

Cette charte, à laquelle tous les journaux membres de l’APF et Francopresse doivent adhérer, prône cinq valeurs fondamentales :

  1. L’indépendance
  2. L’impartialité
  3. L’intégrité
  4. La rigueur
  5. L’équité

Aussi, elle exige que les journaux membres de l’APF et Francopresse s’acquittent des cinq rôles et responsabilités qui suivent :

  • Offrir un espace public pour les populations francophones et acadienne
  • Protéger la démocratie
  • Assurer la libre circulation de l’information
  • Protéger la liberté de presse et le droit à l’information
  • Servir l’intérêt public

À la fois indépendantes et complémentaires, ces valeurs et responsabilités sont indispensables à une presse écrite de qualité.

Déjà en un an, la pertinence de la charte a été démontrée à plus d’une occasion, autant du point de vue des journaux membres que de la population.

La charte définit des lignes directrices qui encadrent le travail journalistique des membres de l’APF et de Francopresse. Elle a été conçue pour veiller à ce qu’ils puissent jouer leur rôle auprès des populations francophones en situation minoritaire au Canada, sans pour autant faire fi de leurs responsabilités d’organes de presse à part entière.

À l’ère numérique, les fausses nouvelles se prolifèrent, à tel point que leur multiplication prend des proportions alarmantes, sans compter que l’information doit être traitée à la vitesse de l’éclair. Dans un tel contexte, la charte contribue puissamment à assurer de l’information digne de confiance de la part de tous les journaux membres de l’APF et de Francopresse.

Les journaux membres de l’APF représentent des ancrages sociaux et culturels dans les collectivités francophones en milieu minoritaire au pays et, fidèles à leur mission, continueront d’offrir de l’information juste et de qualité. »

Francis Sonier
Président
Association de la presse francophone

Personne-ressource
Linda Lauzon
Directrice générale
Association de la presse francophone
613-241-1017
[email protected]

Fondée en 1976, l’APF rassemble, appuie et représente ses publications membres afin d’assurer leur vitalité et leur pérennité, contribuant ainsi au développement et au rayonnement des populations francophones et acadiennes du Canada.

Categories
communiqués de presse

Jeunes stagiaires dans les médias communautaires, un premier pas vers le développement des capacités des médias de langues officielles en situation minoritaire

Le Consortium des médias communautaires de langues officielles en situation minoritaire accueille favorablement la création immédiate de près de 60 stages dans les médias locaux pour les jeunes Canadiennes et Canadiens, par le biais du programme Jeunesse Canada au travail. Cette première vague de stages, annoncée aujourd’hui par la ministre Mélanie Joly, est issue d’une enveloppe de 4,5 millions $ sur 5 ans incluse dans le Plan d’action pour les langues officielles. Ces stages rémunérés, dans les radios et dans la presse écrite des communautés de langues officielles en situation minoritaire, constituent un premier pas concret dans l’appui du gouvernement envers l’information locale.

« Les médias communautaires sont au cœur de l’information locale au pays et ont un besoin urgent de développer la relève. Cet investissement du gouvernement fédéral représente une première étape dans le développement d’un plan d’action qui appuiera le maintien des activités de nos médias communautaires à court et à moyen terme », affirme Francis Sonier, président de l’Association de la presse francophone.

Le Plan d’action pour les langues officielles, annoncé par le gouvernement fédéral en mars dernier, prévoit également une enveloppe de 10 millions $ sur 5 ans destinée au développement des capacités des médias communautaires de langues officielles.

« Nous accueillerons favorablement ce financement additionnel destiné à augmenter la capacité de nos médias et soutenir la transition vers de nouvelles formes de diffusion de l’information locale. Grâce à ce développement des capacités, les médias locaux pourront élargir leur contribution à la vitalité et au développement du sentiment d’appartenance au sein de nos communautés minoritaires », ajoute Steve Bonspiel, président de la Quebec Community Newspapers Association (QCNA).

Pour sa part, le président de l’Alliance des radios communautaires du Canada (ARC), Claude Chabot, est d’avis que « la mesure annoncée aujourd’hui profitera non seulement aux médias locaux eux-mêmes, mais surtout à l’ensemble des citoyens des communautés desservies. »

Selon la présidente du English-Language Arts Network, Bettina Forget « La communauté anglophone du Québec ne souffre pas d’un manque de contenu dans sa propre langue. Ce qui nous manque, ce sont des informations sur nos communautés et des plateformes pour partager nos propres histoires. Ce rôle ne peut être joué que par les médias communautaires. Des médias plus forts signifient des communautés plus fortes. »

Le Consortium des médias communautaires de langues officielles, dont les membres parlent d’une voix commune, représente quelque 105 journaux et stations de radio en situation minoritaire dans 10 provinces et 3 territoires. Créé en 2016 par l’Association de la presse francophone (APF), la Quebec Community Newspapers Association (QCNA) et l’Alliance des radios communautaires du Canada (ARC du Canada), le Consortium vient d’accueillir le English-Language Arts Network (ELAN) dans ses rangs en tant que représentant des radios communautaires anglophones du Québec.

Pour plus de renseignements:
Linda Lauzon, directrice générale
Association de la presse francophone
(613) 276-6363
[email protected]

Categories
nouvelles

Déclaration du président de l’APF dans le cadre de la semaine nationale des journa

Le président de l’Association de la presse francophone, Francis Sonier, a émis cette déclaration dans le cadre de la Semaine nationale des journaux:

« En cette semaine nationale des journaux, je souhaite réitérer l’importance des médias écrits dans nos collectivités. Il s’agit d’un moment propice pour souligner la valeur ajoutée que la presse écrite locale apporte aux communautés de langues officielles en milieu minoritaire.

Chaque jour, en tant que président de l’Association de la presse francophone et éditeur/directeur général de l’Acadie Nouvelle, je me trouve en première ligne dans cet engagement pour offrir de l’information locale de qualité dans une communauté en situation minoritaire et je constate l’importance d’une telle mission.

L’Association de la presse francophone compte une vingtaine de journaux membres dans 8 provinces et 3 territoires. Plusieurs d’entre eux sont la seule source d’information écrite en français dans leur province. Ils sont, comme tous les médias écrits, essentiels à la pluralité des opinions et constituent un outil important dans la préservation de la démocratie en donnant une voix à nos communautés. Les journaux locaux offrent un espace privilégié de communication et participent au développement d’un sentiment d’appartenance à une culture et à une communauté.

Le secteur de la presse écrite est en pleine transformation et les journaux en milieu minoritaire n’y échappent pas. Ils tiennent une place importante dans la vitalité de nos communautés et c’est pour cette raison qu’il faut continuer de les appuyer et d’assurer leur pérennité.

L’information locale de qualité sera toujours nécessaire, elle est non seulement le reflet de qui nous sommes, mais aussi une fenêtre sur ce qui se passe ailleurs. »

Categories
Uncategorized

Déclaration du président de l’APF dans le cadre de la semaine nationale des journaux

Le président de l’Association de la presse francophone, Francis Sonier, a émis cette déclaration dans le cadre de la Semaine nationale des journaux:

« En cette semaine nationale des journaux, je souhaite réitérer l’importance des médias écrits dans nos collectivités. Il s’agit d’un moment propice pour souligner la valeur ajoutée que la presse écrite locale apporte aux communautés de langues officielles en milieu minoritaire.

Chaque jour, en tant que président de l’Association de la presse francophone et éditeur/directeur général de l’Acadie Nouvelle, je me trouve en première ligne dans cet engagement pour offrir de l’information locale de qualité dans une communauté en situation minoritaire et je constate l’importance d’une telle mission.

L’Association de la presse francophone compte une vingtaine de journaux membres dans 8 provinces et 3 territoires. Plusieurs d’entre eux sont la seule source d’information écrite en français dans leur province. Ils sont, comme tous les médias écrits, essentiels à la pluralité des opinions et constituent un outil important dans la préservation de la démocratie en donnant une voix à nos communautés. Les journaux locaux offrent un espace privilégié de communication et participent au développement d’un sentiment d’appartenance à une culture et à une communauté.

Le secteur de la presse écrite est en pleine transformation et les journaux en milieu minoritaire n’y échappent pas. Ils tiennent une place importante dans la vitalité de nos communautés et c’est pour cette raison qu’il faut continuer de les appuyer et d’assurer leur pérennité.

L’information locale de qualité sera toujours nécessaire, elle est non seulement le reflet de qui nous sommes, mais aussi une fenêtre sur ce qui se passe ailleurs. »