salle de presse

communiqués de presse
Renouvèlement de l’IJL : Le gouvernement respecte finalement ses obligations en vertu de la Loi sur les langues officielles
communiqués de presse

 OTTAWA, le 1er mars 2024 — Le Consortium des médias communautaires de langues officielles en situation minoritaire (Consortium) est non seulement enthousiaste, mais soulagé à la suite de l’annonce du renouvèlement du programme Initiative de journalisme local 2024-2027 (IJL) ce matin par l’honorable Pascale St-Onge, ministre du Patrimoine canadien.

La reconnaissance explicite par la ministre St-Onge de la contribution de quelque 161 journalistes (sur un total de 400 journalistes IJL) à la diffusion d’une information civique de qualité pour les communautés de langues officielles en situation minoritaire mal desservies  était longuement attendue. Il ne faut pas oublier que 90% des médias communautaires de langues officielles en situation minoritaire ne sont pas admissibles aux mesures suivantes en raison de critères restrictifs : 

  • Crédit d’impôt pour la main-d’œuvre journalistique canadienne.
  • Redevances de Google émanant de C-18.

Les coupures massives aux investissements de publicités fédérales dans ce secteur ont fait en sorte que les médias communautaires minoritaires ont été dans l’obligation de supprimer des postes de journalistes employés, au profit de pigistes et contractuels non admissibles aux mesures fédérales d’appui le journalisme.

Cette annonce a été faite dans un esprit de continuité et de respect par la ministre St-Onge et son gouvernement de leurs obligations en vertu de la Loi sur les langues officielles et des principes d’égalité réelle tel que stipulé par la Cour Suprême du Canada.

Le Consortium remercie la ministre du Patrimoine canadien de reconnaitre le rôle essentiel des journaux et radios communautaires à l’essor et à la vitalité des communautés de langues officielles en situation minoritaire. Cette annonce reflète clairement la volonté de la ministre St-Onge de sécuriser un investissement IJL bonifié pour les trois prochaines années afin de corriger les préjudices causés dans le passé aux Canadiennes et Canadiens issu(e)s de communautés de langues officielles en situation minoritaire.

«Le renouvèlement de l’IJL et la bonification du montant attribué aux médias communautaires en situation minoritaire est une excellente nouvelle pour notre organisme et pour l’ensemble des médias représentés par le Consortium », ont déclaré les coprésidents de Réseau.Presse, Nicolas Jean et René Chiasson. «C’est une grande avancée pour nos médias, car ce programme a permis de stabiliser leurs ressources en journalisme local et de rehausser la qualité de leur information locale produite.»

«Alors que les médias sont constamment menacés par des suppressions de postes et des concentrations de nouvelles urbaines par mesure d’économie à grande échelle, c’est une superbe nouvelle », a déclaré pour sa part Alex Schmitt, président de l’Alliance des radios communautaires du Canada. « Grâce à une IJL bonifiée, nos médias pourront continuer à offrir à leur communauté en situation minoritaire linguistique, des nouvelles locales de qualité.»

«Au nom des éditeurs de journaux communautaires de langue anglaise du Québec et des autres journaux et radios communautaires de langues officielles, je tiens à féliciter la ministre St-Onge d’avoir entendu notre appel et d’avoir confirmé le soutien nécessaire pour permettre aux médias de langue minoritaire de continuer à servir leurs communautés, » a déclaré Brenda O’Farrell, présidente du Quebec Community Newspapers Association.

« L’annonce d’aujourd’hui assure que les stations de radio communautaires desservant les communautés de langues officielles seront en mesure de fournir de l’information essentielle à leur vitalité », a ajouté Hugh Maynard, qui représente les radios communautaires anglophones minoritaires (ELAN).« Ces stations de radio offrent non seulement une couverture essentielle aux communautés linguistiques minoritaires, mais comme elles sont toutes situées dans des régions rurales du Québec car elles desservent une minorité (linguistique) au sein d’une minorité (rurale), ce qui fait de leur mandat un double défi. » 

Les membres du Consortium attendent toujours une rencontre avec la ministre St-Onge afin de partager les priorités et les défis du secteur et en profiteront pour formaliser l’entente IJL 2024-2027.

Renseignements:

Linda Lauzon
Coordonnatrice et représentante autorisée
Cellulaire : 613-276-6363

______________________

Le Consortium des médias communautaires de langues officielles en situation minoritaire représente les intérêts de 98 médias communautaires de langues officielles en situation minoritaire et est composé de représentants de ses quatre sous-secteurs : 

  • l’Alliance des radios communautaires du Canada (ARC) au nom des radios communautaires franco-canadiennes, 
  • Réseau.Presse au nom des journaux franco-canadiens, 
  • Quebec Community Newspapers Association (QCNA) au nom des journaux locaux anglophones du Québec, et
  • l’English-Language Arts Network (ELAN) au nom des radios communautaires anglophones du Québec.