Qui sommes-nous ?

Mieux connu sous le nom de l’Association de la presse francophone (APF), Réseau.Presse constitue l’unique réseau de journaux de langue française desservant la population franco-canadienne en situation minoritaire depuis 1976.

Réseau.Presse c’est aussi…

Une association qui propose un service de nouvelles, Francopresse.ca, misant sur des sujets intéressants l’ensemble de la francophonie canadienne

Une association qui offre un programme de formation à ses publications membres

Une association qui, par l’entremise de la Fondation Donatien-Frémont, appuie la relève journalistique depuis 1980

La force du réseau

Réseau.Presse est le point d’ancrage des journaux francophones en situation minoritaire publiés au Canada. Il s’agit de l’unique regroupement pancanadien du genre.

Nos journaux rejoignent plus d’un million de francophones et de francophiles par année.

 

Quelques faits…

  • 88% des adultes canadiens lisent un journal, toutes plateformes confondues, au moins une fois par semaine.
  • Les journaux régionaux et leurs sites Web sont hyperlocaux. Ils représentent efficacement les régions qu’ils desservent et peuvent cibler ces collectivités comme aucun autre média.
  • Les publications quotidiennes, régionales, communautaires et ethnoculturelles représentent plus de 90 % du lectorat des médias d’information au Canada.

 

Une histoire commune

L’histoire et les traditions uniques du peuple français en Amérique ont donné à la presse un rôle de pilier dans le développement des communautés. Depuis le 19e siècle, le journal communautaire constitue une pierre angulaire autour de laquelle s’articule le développement des communautés francophones. Malgré les nombreux changements survenus, le journal local demeure, encore et toujours, une vitrine ouverte sur la vie des communautés tout en couvrant l’actualité provinciale et nationale selon le point de vue des francophones. L’attachement profond des lecteurs à leur journal francophone est unique dans le monde des médias canadiens.

mission,
principes directeurs
et vision

mission

Réseau.Presse agit à titre de porte-parole du réseau des médias écrits de langue française en milieu minoritaire au Canada.

Objectifs

Réseau.Presse poursuit les objectifs suivants :

  • Défendre les intérêts collectifs de ses membres et du secteur.
  • Fournir certains services d’appui à ses membres.
  • Contribuer à la protection de la liberté de la presse et à la défense du droit du public à une information de qualité.
  • Participer à la vitalité des populations francophones minoritaires et acadienne du Canada.

Principes directeurs

Réseau.Presse fonctionne à partir de cinq principes directeurs. Ces principes prévalent pour l’ensemble de ses décisions et de ses interventions

  • innovation

    Réseau.Presse cherche à améliorer constamment la portée de son action et de ses résultats. Elle assure une veille stratégique des tendances du secteur et en partage les constatations avec ses membres.

  • coopération

    Réseau.Presse préconise un mode de fonctionnement fondé sur l’équité, l’entraide, le partage des connaissances et la collaboration avec ses membres et entre ceux-ci grâce à divers moyens axés sur les forces du réseau et la réussite mutuelle.

  • efficacité

    Réseau.Presse utilise les ressources à sa disposition de manière optimale pour répondre aux besoins collectifs de ses membres.

  • leadership

    Réseau.Presse mène des actions stratégiques visant à servir d’inspiration pour le secteur, à influencer l’avenir et à favoriser la réussite et la pérennité.

  • francophonie

    Réseau.Presse valorise la langue française en tant que compétence recherchée et atout indéniable de la vie sociale, culturelle et économique.

vision

Des médias écrits forts et dynamiques.

notre conseil d’administration
2020-2021
Francis Sonier
Président

Francis Sonier est l’Éditeur directeur général du quotidien l’Acadie Nouvelle depuis juillet 2009 après en avoir été le directeur adjoint durant 9 mois auparavant.
Il s’agit du deuxième passage de Francis au sein de l’équipe du seul quotidien de langue française du Nouveau-Brunswick.
En 1990, après l’obtention de son baccalauréat en communication publique de l’Université Laval à Québec, il s’établit en Acadie, terre natale de ses parents, et fait son entrée à l’Acadie Nouvelle à titre de journaliste.
Deux ans plus tard, il décide de poursuivre sa carrière de journaliste à l’antenne de la radio communautaire de la Péninsule acadienne CKRO-MF où il demeure pendant deux ans et demi.
En janvier 1995, Francis entreprend des études de Maitrise en administration des affaires (MBA) à l’Université de Moncton. Au même moment, il est embauché à titre de journaliste à la radio et à la télévision de Radio-Canada Acadie.

En octobre 2008, il délaisse en quelque sorte l’information au quotidien pour l’administration du journal Acadie Nouvelle. Aujourd’hui, Francis, dirige une équipe de 65 employés. 45 d’entre eux travaillent à partir du siège social à Caraquet, 12 sont en poste au bureau du sud-est à Moncton et 8 autres sont dispersés sur le territoire néobrunswickois. L’éditeur et directeur général de l’Acadie Nouvelle est aussi, depuis juillet 2015, président de Réseau.Presse qui regroupe 21 journaux francophones à l’extérieur du Québec.

François Bergeron
Vice-président

François Bergeron est rédacteur en chef de L’Express de Toronto et l-express.ca.
Il est diplômé de l’Université Laval en Sciences politiques et en Journalisme. Il cumule plus de 40 ans d’expérience en journalisme et en édition de médias papier et web.
Au cours de sa carrière, François Bergeron a travaillé à La Presse canadienne, au Journal de Montréal, au Journal de Québec et au European Reporter en plus d’avoir été chroniqueur invité à Radio-Canada, CBC et TFO. Il a été chargé de cours en journalisme au campus de Toronto du Collège La Cité.

Au cours des dernières années, il a été président du Club canadien de Toronto et du Salon du livre de Toronto. François Bergeron s’intéresse à toute l’actualité et aux grands enjeux modernes.

Maxence Jaillet
Secrétaire-trésorier

Après avoir travaillé dans les salles de nouvelles de Hay River et de Yellowknife pendant 9 ans, Maxence devient le directeur général du journal L’Aquilon, hebdomadaire francophone des Territoires du Nord-Ouest, en 2016.

Natif de Québec, Maxence a vécu à l’Île-du-Prince-Édouard, à Terre-Neuve et en France. Sa compréhension de la francophonie canadienne et internationale est faite d’expériences, de recherches et de rencontres positives.

La nordicité, ses enjeux et sa communauté demeurent une de ses priorités. D’abord au sein de L’Aquilon, mais également au cœur de sa vie personnelle.

Odette Bussière
Secrétaire-trésorière

Odette Bussière est Présidente du Conseil d’administration du Goût de vivre de Lafontaine depuis 1986.
Après l’obtention d’un baccalauréat avec une majeure en Études françaises et une mineure en pédagogie de l’Université Laval de Québec, elle quitte sa ville natale, Lévis pour se diriger en Huronie. Elle occupe d’abord un poste de monitrice de langue pour ensuite devenir agente de développement communautaire de l’Association canadienne-française de l’Ontario. Elle se retrouve finalement en enseignement où elle occupera un poste d’enseignante en 7e et 8e années à l’école Ste-Croix de Lafontaine et par la suite enseignante de français 12e année à l’école secondaire Nouvelle-Alliance de Barrie. Tout en enseignant, elle complète une spécialisation en

informatique de l’Université Laurentienne de Sudbury et une maitrise en psychopédagogie de l’Université d’Ottawa.
En 2013, après 25 années en enseignement au sein du Conseil scolaire catholique MonAvenir, Odette prend sa retraite et continue à s’impliquer entièrement au journal communautaire Le Goût de vivre

Bernard Richard
Administrateur

Après une carrière en travail social, en tant que Secrétaire général de la Société Nationale de l’Acadie et dans la pratique du droit, Bernard Richard a siégé comme député à l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick de 1991 à 2003.

En janvier 2004, M. Richard a été nommé 6e Ombudsman du Nouveau-Brunswick. En novembre 2006, il a été nommé le premier Défenseur des enfants et de la jeunesse du Nouveau-Brunswick. Il s’est retiré de ces deux fonctions en mars 2011.  Depuis, il a mené des dossiers pour divers organismes en tant qu’avocat et médiateur.

Entre novembre 2016 et août 2018, M. Richard a été le deuxième Défenseur des enfants et des jeunes de la Colombie-Britannique.

Il a reçu de nombreux prix et distinctions et il a œuvré en tant que bénévole au sein de nombreux organismes de bienfaisance, en particulier dans le domaine des droits et intérêts de l’enfant, notamment dans le domaine de la santé mentale, la situation des enfants dans les pays du tiers-monde et au mieux-être des enfants autochtones.

Il travaille présentement en tant que conseiller pour la Mi’gmaq Child and Family Services of New Brunswick Inc., une agence de protection de l’enfance qui dessert six Premières nations Mi’kmaq. Il est aussi propriétaire du journal hebdomadaire Le Moniteur Acadien, fondé en 1867.

notre équipe

Réseau.Presse

  • Linda LauzonDirectrice générale

  • Julia BlondaGestionnaire des communications

  • Amélie LafranceChargée - Communications et évènements

  • David PilonCoordonnateur administratif

Francopresse

  • Mélanie TremblayRédactrice en chef

  • Bruno Cournoyer PaquinCorrespondant parlementaire

  • Inès Lombardo Journaliste et coordonnatrice de contenus

  • Ericka MuzzoJournaliste et cheffe de pupitre

Fonds d’appui stratégique aux médias communautaires (FASMC)

  • Derek Dubé Gestionnaire de programme intérimaire

Initiative de journalisme local (IJL)

  • Marc PoirierGestionnaire national IJL

Règlements administratifs
Adoptés le 20 aout 2020
Plan stratégique
2019-2022