Catégories
communiqués de presse

L’APF soutient la plainte déposée devant le Commissaire aux langues officielles par la FANE

L’Association de la presse francophone (APF) soutient la plainte déposée cette semaine auprès du Commissaire aux langues officielles du Canada contre Travaux publics et Services gouvernementaux Canada par la Fédération acadienne de la Nouvelle-Écosse (FANE).

Cette plainte dénonce la décision fédérale sur les médias acadiens qui privilégie la diffusion d’avis publics sur Internet au détriment des médias traditionnels. Pour l’APF et la FANE, cette orientation politique contrevient à l’article 41 de la Loi sur les langues officielles qui stipule que le gouvernement fédéral doit prendre les mesures nécessaires pour l’épanouissement des minorités francophones du Canada et soutenir leur développement.

« Le fait de privilégier la diffusion sur Internet des avis publics plutôt que d’utiliser les médias traditionnels et ce, sans consultation préalable de notre communauté, ne constitue certainement pas une mesure positive », explique Marie-Claude Rioux, directrice générale de la FANE. Elle poursuit : « Nous estimons que cette directive vient priver nos médias communautaires d’une partie importante de revenus et qu’elle menace même leur existence ».

L’APF relève la diminution alarmante des placements publicitaires depuis 2009 dans les journaux francophones en situation minoritaire. Elle met également en exergue le préjudice fait à la santé et la pérennité de ce réseau bien ancré dans les communautés francophones et francophiles.

L’APF tend à faire entendre sa voix et celle de son réseau pour qu’il y ait révision de cette politique.

Pour toute information :
Sophie Bègue
Association de la presse francophone
Tél : (613-241-1017)
Courriel : [email protected]

L’APF est un organisme national représentant les intérêts de 23 journaux de langue française en milieu minoritaire, dans huit provinces et deux territoires, dont le tirage collectif dépasse 150 000 copies. Pour plus d’informations sur l’APF et ses journaux membres, consultez le www.apf.ca.

Catégories
communiqués de presse

Prix d’excellence de l’Association de la presse francophone : Et les 40 nominés sont …

L’Association de la presse francophone (APF) a le plaisir d’annoncer les 40 finalistes des Prix d’excellence 2016 qui se sont démarqués parmi 135 soumissions provenant de ses journaux membres.

Appuyée par Le Franco, journal de la communauté franco-albertaine, l’APF accueillera ses membres, partenaires et alliés communautaires pour honorer les lauréats des 13 catégories qui seront dévoilés lors du Gala des Prix d’excellence le vendredi 27 mai 2016 de 18 h 30 à 22 h 00 à La Cité francophone d’Edmonton (Alberta).

L’APF s’empresse de féliciter et de souhaiter la meilleure des chances aux journaux francophones en situation minoritaire qui se sont distingués grâce à leurs travail et engagement envers leur communauté :

CATÉGORIE « PRIX D’EXCELLENCE »

Article communautaire de l’année :
▪ Agricom, « L’Ontario perd un précurseur de l’insémination » d’Isabelle Lessard
▪ L’Aquilon, « Un échec presque total » de Denis Lord
▪ L’Aurore boréale, « Quand l’amitié donne naissance à la générosité sociale » de Cécile Girard

 Meilleur cahier spécial :
▪ La Liberté pour son cahier « La cause Caron »
▪ La Liberté pour son cahier « Réal Bérard, enfant du pays »
▪ La Voix acadienne pour son cahier « 36e Finale des Jeux de l’Acadie »

 La photographie de l’année :
▪ Le Franco pour sa photo « Itinérance » par Soheil Ramazani
▪ Le Gaboteur pour sa photo « Chiens de traîneaux » par Philippe Friolet
▪ L’Aurore boréale pour sa photo « Baignade estivale au Lac Marsh » par Marie-Claude Nault

 Éditorial de l’année :
▪ Le Courrier de la Nouvelle-Écosse pour son éditorial « Nous sommes réunis » de Céleste Godin
▪ Le Gaboteur pour son éditorial « Fierté » de Jacinthe Tremblay
▪ Acadie Nouvelle pour son éditorial « Une langue d’apparat » de François Gravel

 La meilleure annonce fabriquée « maison » :
▪ Le Franco de Calgary et Sud de l’Alberta pour son annonce « Lancement du nouveau site »
▪ Acadie Nouvelle pour son annonce « Faites comme nos 27 000 amis »
▪ L’Eau vive pour son annonce « Annoncez vos activités »

 « Une » de l’année :
▪ La Liberté pour sa une « Un avant et un après »
▪ L’Aurore boréale pour sa une « Jeu de croquet sur les pelouses du S.S. Klondike »
▪ Agricom pour sa une « J’aime mieux mourir quinze ans plus jeune et faire quelque chose que j’aime »

 Meilleur article d’actualité :
▪ Agricom pour son article « Protection des pollinisateurs : l’Ontario adopte des mesures controversées » d’Élizabeth Paulet
▪ Acadie Nouvelle pour son article « Obtenir un permis : long… mais simple comme bonjour » de Pascal Raiche-Nogue
▪ La Liberté pour son article « Peut-on tout dire ? » de Daniel Babuaud
▪ L’Aurore boréale pour son article « Une nouvelle école secondaire francophone sera construite » de Thibaut Rondel

 Meilleur article en arts et culture :
▪ Le Gaboteur pour son article « Chemins croisés de deux grands disparus : Ron Hynes et Émile Benoit » de Jacinthe Tremblay
▪ L’Aurore boréale pour son article « Fred Pellerin remballe ses peignes au Yukon » de Thibaut Rondel
▪ La Voix acadienne pour son article « La laine, le beurre et la famille. L’histoire de la merveilleuse acadienne Louise Arsenault » de Nick Arsenault

 Meilleur projet spécial (type magazine) de l’année :
▪ Le Gaboteur pour « Les aventures du Gaboteur »
▪ Acadie Nouvelle pour « La Voix des affaires »
▪ La Voix acadienne pour « La Voie de l’emploi »

 CATÉGORIE « PRIX D’EXCELLENCE GÉNÉRALE »

Qualité du français :
▪ Acadie Nouvelle
▪ La Liberté
▪ L’Aquilon

 Qualité graphique :
▪ L’Aurore boréale
▪ Le Courrier de la Nouvelle-Écosse
▪ La Liberté

 Rédaction journalistique :
▪ Acadie Nouvelle
▪ La Liberté
▪ Le Voyageur

 Journal de l’année :
Les finalistes au titre de « Journal de l’année » seront révélés lors du gala.

L’APF tient à remercier les 15 membres du jury issus de l’industrie des médias et du milieu communautaire pour leur expertise et le temps consacré à l’évaluation des nombreuses candidatures.

BILLETS
Pour assister au Gala des Prix d’excellence, il vous suffit de réserver votre billet sur Eventbrite ou en communiquant avec [email protected].

 PARTENAIRES
L’APF reconnaît l’appui financier du gouvernement du Canada. L’APF aimerait également remercier son partenaire officiel Unis TV ainsi que les partenaires associés, complices et bienfaiteurs, qui contribuent à la réussite du 40e Gala des Prix d’excellence.

– 30 –

Pour plus de renseignements :
Sophie Bègue, chargée des communications et projets spéciaux
Association de la presse francophone (APF)
(613) 241-1017 poste 3, [email protected]

Fondé en 1976, l’APF rassemble, appuie et représente ses publications membres afin d’assurer leur vitalité et leur pérennité, contribuant ainsi au développement et au rayonnement des communautés francophones et acadienne du Canada. Pour en savoir davantage au sujet de l’APF, nous vous invitons à visiter le www.apf.ca

Catégories
communiqués de presse

L’APF appuie la plainte déposée devant le Commissaire aux langues officielles par la sénatrice Maria Chaput

L’Association de la presse francophone (APF) appuie la plainte déposée cette semaine devant le Commissaire aux langues officielles par la sénatrice Maria Chaput au sujet du non-respect de la Partie VII de la Loi sur les langues officielles par le Fonds du Canada pour les périodiques.

Cette situation met en relief la négligence du Gouvernement du Canada d’informer dans leur langue les francophones des communautés minoritaires du pays de ses programmes, services et initiatives par le biais de placement publicitaire dans les journaux hebdomadaires de ces communautés.

L’APF remarque une chute de plus de 70 % de ces placements publicitaires depuis 2009 dans les journaux des communautés de langue minoritaire. Ceux-ci sont passés de 2,6 millions $ en 20082009, sur un budget total de 79,5 millions $, à 732 451 $ en 2012-2013, sur un budget de 69 millions $.

« Non seulement cela constitue-t-il un grave préjudice au droit des francophones minoritaires de ce pays de recevoir dans leur langue, en toute égalité et équité, les communications de la part de leur gouvernement, mais met en jeu la survie même de plusieurs journaux qui sont au service de leur communauté, parfois depuis plus de 100 ans, » a déclaré le président de l’APF, Denis Poirier.

Une analyse récente de l’APF révèle qu’alors que les francophones des communautés minoritaires de langue française au Canada constituent près de 4 % de la population du pays, leurs journaux et leurs radios reçoivent moins de 2 % du placement publicitaire du gouvernement fédéral.

« C’est une situation dont il faut discuter de toute urgence pour y apporter les correctifs qui s’imposent, car le gouvernement est nettement en contravention de la Partie VII de la Loi sur les langues officielles, » a renchéri M. Poirier.

 

-30-

Pour toute information:
Association de la presse francophone
613-241-1017
[email protected]

L’Association de la presse francophone rassemble, appuie et représente ses publications membres afin d’assurer leur vitalité et leur pérennité, contribuant ainsi au développement et au rayonnement des communautés francophones et acadienne du Canada.

Catégories
communiqués de presse

Les lauréats des prix d’excellence de l’APF sont dévoilés!

L’Association de la presse francophone (APF) a dévoilé hier, lors de son Gala annuel, les lauréats de ses Prix d’excellence 2014, qui célèbrent les grandes réussites de la presse francophone en situation minoritaire au Canada. L’événement a eu lieu au Centre des congrès d’Ottawa.

L’Express s’est mérité le prix du Journal de l’année en présence de Robert Duhamel, directeur ventes & marketing chez TV5 Québec Canada, et de nombreux représentants de la communauté francophone.

Les prix d’excellence de l’APF, offerts dans le cadre du congrès annuel de l’APF, visent à souligner les efforts des journaux francophones du pays. Chaque année, une quinzaine de prix sont décernés aux journaux membres s’étant le plus démarqués.

L’APF tient à remercier le partenaire officiel de la soirée, TV5, de même que le ministère du Patrimoine canadien, à titre de principal bailleur de fonds de l’organisme.


Liste des récipiendaires – Prix d’excellence 2014

Journal de l’année :

Gagnant: L’Express
1re mention : Le Voyageur
2e mention : La Liberté

Prix d’excellence générale :

Qualité graphique
Gagnant: L’Express
1re mention : L’Eau vive
2e mention : La Voix acadienne

Qualité du français
Gagnant: Agricom
1re mention : Le Métropolitain
2e mention : L’Eau vive et Le Rempart

Rédaction journalistique
Gagnant: L’Express
1re mention : La Liberté
2e mention : Le Voyageur

Présence publicitaire
Gagnant: Le Voyageur
1re mention : La Liberté
2e mention : L’Express

Prix d’excellence : 

« Une » de l’année
Gagnant: La Voix acadienne
1re mention : Le Courrier de la Nouvelle-Écosse
2e mention : L’aurore boréale

Article d’intérêt communautaire
Gagnant: Le Voyageur
1re mention : Agricom
2e mention : L’Eau vive

Éditorial de l’année
Gagnant: Le Voyageur
1re mention : Acadie Nouvelle
2e mention : La Liberté

Photographie de l’année
Gagnant: Agricom
1re mention : Le Courrier de la Nouvelle-Écosse
2e mention : La Voix acadienne

Couverture d’un événement
Gagnant: La Liberté
1re mention : Agricom
2e mention : L’Eau vive

Engagement communautaire
Gagnant: La Voix acadienne
1re mention : La Voix acadienne
2e mention : L’Eau vive

Article sur l’économie
Gagnant: Agricom
1re mention : Agricom
2e mention : L’aurore boréale

Initiative jeunesse
Gagnant: Le Voyageur
1re mention : L’aurore boréale
2e mention : L’Eau vive

Site Internet
Gagnant: L’Express
1re mention : Acadie Nouvelle
2e mention : La Liberté

Cahier special
Gagnant: Acadie Nouvelle
1re mention : La Liberté
2e mention : Agricom

Publicité fabriquée « maison »
Gagnant: La Liberté
1re mention : La Liberté
2e mention : Le Voyageur

Section spéciale ou page promotionnelle
Gagnant: La Liberté
1re mention : Le Régional
2e mention : Le Métropolitain

– 30 –

Renseignements :
Caroline Cantin
Chargée de projets
[email protected]
613-241-1017

L’Association de la presse francophone rassemble, appuie et représente ses publications membres afin d’assurer leur vitalité et leur pérennité, contribuant ainsi au développement et au rayonnement des communautés francophones et acadienne du Canada.

Catégories
communiqués de presse

Le Congrès 2014 de l’APF approche à grands pas!

Le 38e Congrès annuel de l’Association de la presse francophone (APF) aura lieu à l’hôtel Lord Elgin d’Ottawa, du 10 au 12 juillet 2014. Ce Congrès se veut le moment privilégié pour les membres de l’APF et ses partenaires d’échanger sur des thèmes intéressant la presse communautaire de langue officielle en situation minoritaire.

Cette année, les membres et les partenaires de l’APF auront l’occasion d’échanger sur la publicité fédérale en compagnie de panélistes représentant chaque maillon de la chaîne publicitaire, de discuter de stratégies marketing et de partager leurs meilleures pratiques. Il est à noter que la journée du vendredi 11 juillet sera entièrement consacrée à la planification stratégique de l’Association. La plénière d’ouverture sera accessible à tous alors que la journée sera réservée aux seuls membres.

Comme par les années passées, le Congrès permettra également à l’APF de célébrer les artisans de la presse écrite francophone lors du Gala des Prix d’excellence. Pendant cette soirée, dix-sept prix sont remis aux journaux membres de l’APF qui se sont le plus distingués au cours de la dernière année. L’événement se tiendra au Centre des congrès d’Ottawa, le vendredi 11 juillet.

Le journal Agricom, le journal de la communauté agricole de l’Ontario français, est l’hôte de cette 38e édition du congrès de l’APF. Les représentants d’Agricom profiteront du Congrès pour faire découvrir leur coin de pays, l’Est ontarien.

Pour l’horaire complet du Congrès 2014, nous vous invitons à consulter notre site à www.apf.ca.

– 30 –

Renseignements :
Caroline Cantin
Chargée de projets
[email protected]
613-241-1017

L’Association de la presse francophone rassemble, appuie et représente ses publications membres afin d’assurer leur vitalité et leur pérennité, contribuant ainsi au développement et au rayonnement des communautés francophones et acadienne du Canada.

Catégories
communiqués de presse

Fonds du Canada pour les périodiques : le gouvernement fédéral doit agir dès maintenant

L’Association de la presse francophone (APF) est d’avis que le gouvernement fédéral, par l’entremise du ministère du Patrimoine canadien et de son Fonds du Canada pour les périodiques (FCP), doit poser des gestes concrets dès aujourd’hui pour assurer la stabilité et la viabilité des journaux francophones en situation minoritaire. Lors d’un débat à la Chambre des communes le 13 juin dernier, le ministre James Moore a soutenu que « Les investissements se basent sur une formule conçue et mise au point par le ministère il y a trois ans. À l’avenir, on va sans doute considérer des changements à la formule, si ces changements permettent de mieux faire les choses. » L’APF souhaite corriger certains faits : « Il est vrai que le FCP est venu remplacer le Programme d’aide aux publications qui a pris fin le 31 mars 2010, mais il est important de rappeler que le Ministère a mis de l’avant une année de transition au 1er avril 2010 alors que la nouvelle formule de financement restait encore à déterminer. Qui plus est, ce n’est qu’en septembre 2011 que cette nouvelle formule de financement a été présentée par les responsables du FCP aux journaux. Si l’année de transition semblait prometteuse pour les membres de l’APF, la formule implantée pénalise grandement certains journaux », d’expliquer le président de l’APF, Étienne Alary. Dans le contexte des récentes sorties publiques de la députée conservatrice de Saint-Boniface, Shelly Glover, ainsi que des sénatrices Claudette Tardif et Maria Chaput, l’APF invite le ministre à rectifier le tir dès aujourd’hui. « Le ministre Moore se dit prêt à considérer des changements à l’avenir. Pourquoi ne pas le faire dès aujourd’hui, plutôt que d’attendre que les journaux touchés aient absorbés la pleine coupure, qui, rappelons-le, est étalée sur trois ans? », questionne M. Alary. Ce dernier réitère la suggestion d’inclure les publications de langues officielles dans le 3e Principe directeur du volet « aide aux éditeurs » qui se trouve sur le site de Patrimoine canadien et qui dit qu’il faut « tenir compte des réalités différentes des magazines et des journaux » et que « Les magazines reçoivent davantage de financement par exemplaire ». De cette façon, les journaux, comme les magazines, recevraient davantage de financement par exemplaire. « Les journaux de langues officielles en situation minoritaire vivent les mêmes réalités que les magazines. Postes Canada est très souvent la seule alternative permettant de joindre une clientèle qui représente un faible pourcentage de la population sur un très grand territoire », note le président de l’APF.

– 30 –

Renseignements :
Francis Potié
Tél.: (613) 241-1017
[email protected]

Catégories
communiqués de presse

Parlement jeunesse pancanadien 2012 : Trois jeunes couvriront l’événement pour le réseau de l’APF

C’est avec plaisir que l’Association de la presse francophone (APF) annonce que trois élèves ayant participé à ses camps de journalisme seront au Parlement jeunesse pan-canadien (PJP) de la Fédération de la jeunesse canadienne-française (FJCF) débutant aujourd’hui à Ottawa et se poursuivant jusqu’au 8 janvier afin de couvrir l’événement pour le compte de ses journaux membres.

En effet, Danyka Leclair (Campbellton, NB), Benjamin Doudard (Sudbury, ON) et Mady Bouchard (Saint-Paul, AB) auront l’honneur d’être les premiers « journalistes » à prendre part à l’événement. « L’APF est heureuse de s’associer à la FJCF dans le cadre de ce projet, qui, nous l’espérons, prendra de l’expansion au cours des années à venir, de dire Étienne Alary, président de l’APF. À titre de « quatrième pouvoir », la presse fait partie intégrante de la structure politique canadienne. Il est donc tout naturel de développer un volet journalistes au PJP et de suivre la vague déjà amorcée au sein de certains parlements jeunesses provinciaux », conclut-il.

Les trois participants à ce qui peut être qualifié de projet-pilote ont été sélectionnés parmi une trentaine d’élèves de 10e à 12e année ayant pris part aux divers camps « Jeunes reporters en action » organisés par l’APF à l’automne 2011 afin de représenter leurs régions respectives, soit l’Ouest, l’Ontario et l’Atlantique.

Les textes pourront être consultés en ligne sur Francopresse.ca dans la section « Jeunes reporters en action » et dans les pages des journaux membres de l’APF participants.

– 30 –

L’Association de la presse francophone (APF) est le réseau des journaux francophones canadiens en milieu minoritaire. Sa mission est de rassembler, d’appuyer, de servir et de représenter ses membres afin de contribuer à l’épanouissement et à l’utilisation de la presse francophone, ainsi qu’à la vitalité et à la pérennité des communautés francophones et acadiennes du Canada.

Pour plus d’information, consultez le www.apf.ca et le www.francopresse.ca.

Source :
Geneviève Gazaille
Direction des communications
(613) 241-1017 / 613 807-1017
[email protected]

Catégories
communiqués de presse

Arrêt des activités de l’Express du Pacifique : L’APF préoccupée

C’est avec tristesse que l’Association de la presse francophone (APF) a appris la fin des activités de L’Express du Pacifique.

« C’est un grand vide qu’entraîne aujourd’hui la fermeture du seul journal entièrement francophone de la Colombie-Britannique, déplore le président de l’APF, Étienne Alary. L’APF espère de tout son cœur que la communauté francophone saura rapidement trouver une solution efficace à cette fâcheuse tournure des événements afin de fournir une information en français de qualité aux nombreux francophones de la province », poursuit-il.

Selon le président de l’APF, un journal provincial en situation minoritaire est essentiel au développement et à l’épanouissement de la communauté : « Il en va de la vitalité de la communauté franco-colombienne », croit-il.

Par la présente, l’APF réitère à L’Express du Pacifique et à l’ensemble de la francophonie britannicocolombienne son appui dans la recherche de solutions durables pour le maintien d’une presse francophone dynamique et engagée en Colombie-Britannique.

– 30 –

Renseignements :
Geneviève Gazaille
Tél. : (613) 241-1017
[email protected]
www.apf.ca / www.francopresse.ca

 

L’Association de la presse francophone rassemble, appuie et représente ses publications membres  afin d’assurer leur vitalité et leur pérennité, contribuant ainsi au développement et au rayonnement  des communautés francophones et acadienne du Canada.

Catégories
communiqués de presse

Arrêt des activités de l’Express du Pacifique : L’APF préoccupée

C’est avec tristesse que l’Association de la presse francophone (APF) a appris la fin des activités de L’Express du Pacifique.

« C’est un grand vide qu’entraîne aujourd’hui la fermeture du seul journal entièrement francophone de la Colombie-Britannique, déplore le président de l’APF, Étienne Alary. L’APF espère de tout son cœur que la communauté francophone saura rapidement trouver une solution efficace à cette fâcheuse tournure des événements afin de fournir une information en français de qualité aux nombreux francophones de la province », poursuit-il.

Selon le président de l’APF, un journal provincial en situation minoritaire est essentiel au développement et à l’épanouissement de la communauté : « Il en va de la vitalité de la communauté franco-colombienne », croit-il.

Par la présente, l’APF réitère à L’Express du Pacifique et à l’ensemble de la francophonie britannicocolombienne son appui dans la recherche de solutions durables pour le maintien d’une presse francophone dynamique et engagée en Colombie-Britannique.

Renseignements :
Geneviève Gazaille
Tél. : (613) 241-1017
[email protected]
www.apf.ca / www.francopresse.ca

L’Association de la presse francophone rassemble, appuie et représente ses publications membres  afin d’assurer leur vitalité et leur pérennité, contribuant ainsi au développement et au rayonnement  des communautés francophones et acadienne du Canada.

Catégories
communiqués de presse

Congrès 2011 de l’APF : La presse francophone à Ottawa cette année

C’est aujourd’hui que débute le Congrès annuel de l’Association de la presse francophone (APF) à Ottawa. L’événement, qui se tient à l’hôtel Lord Elgin, se poursuivra jusqu’au samedi 9 juillet.

Le Congrès 2011 réunira les membres de l’APF, des journaux francophones évoluant en contexte minoritaire, de même que plusieurs partenaires médiatiques et représentants d’organismes francoontariens.

Les délégués auront droit à plusieurs conférenciers reconnus pour leur expertise : Marc-François Bernier de l’Université d’Ottawa présentera les résultats de son étude sur le journalisme en milieu minoritaire alors que Chantal Contant de l’Université du Québec à Montréal fera état des nouvelles règles de l’orthographe. Les membres de l’APF participeront également à divers ateliers et présentations en matière de web et se familiariseront avec des données sur les besoins et intérêts des lectorats de leurs communautés.

Le 28e Gala des Prix d’excellence de l’APF, un événement qui souligne les réalisations de la presse écrite francophone et qui viendra modestement souligner le 35e anniversaire de l’organisation, aura lieu au Centre national des arts le vendredi 8 juillet. La soirée de remise des dix-sept prix sera agrémentée de la musique du Trio Hutt et sera animée par le chaleureux Richard Cléroux. Une quarantaine de dignitaires de la francophonie, de partenaires de l’APF et de représentants de la communauté ottavienne y sont attendus.

Cette année, le journal hôte du congrès de l’APF est nul autre que le journal L’Express, bien connu des résidents de la région de Capitale nationale.

Le programme complet est disponible au www.apf.ca, dans la section « Congrès 2011 ».

– 30 –

Renseignements :
Association de la presse francophone
Tél. : (613) 241-1017
[email protected]
www.apf.ca

L’Association de la presse francophone rassemble, appuie et représente ses publications membres afin d’assurer leur vitalité et leur pérennité, contribuant ainsi au développement et au rayonnement des communautés francophones et acadienne du Canada.